Ce qu’il faut savoir avant d’acheter une péniche d’habitation

acheter une péniche

Vous avez un projet de vie en péniche ? Amarrage, stationnement, immatriculation, permis de navigation et coûts, tout ce qu’il fait savoir avant de se lancer.

Amarrage et stationnement

Si vous êtes un marinier en vacances, vous avez le droit de vous amarrer ou bon vous semble, dès lors qu’il s’agisse d’un endroit prévu à cet effet et donc qu’il y ait un bollard. En revanche, vous avez interdiction de vous arrêter n’importe où et de vous amarrer sauvagement à un arbre par exemple.

Pour ce qui est du stationnement, la réglementation est autrement plus stricte, et s’est même durcie ces dernières années. Ainsi, une péniche d’habitation ne peut pas stationner à un quai au-delà de trois jours sans avoir effectué une demande de contrat d’occupation temporaire du domaine public. Celui-ci peut être obtenu auprès des collectivités gestionnaires des berges sur lesquelles vous désirez vous arrêter, celles-ci pouvant être publiques (Chambre du Commerce, etc) ou privées telles que VNF (Voies Navigables de France).

Immatriculation et permis de navigation

Avant de se mettre à la barre de sa Freycinet, le capitaine se doit au préalable d’obtenir un permis de navigation.
En effet, celui est obligatoire pour prétendre circuler sur les voies de navigation intérieures, dès lors que le bateau remplit un certain nombre de critères tels qu’une longueur supérieure à 20 mètres ou une puissance moteur de 6 chevaux et plus.

Il comprend deux parties :

  • le permis « plaisance eaux intérieures » en lui-même qui est délivré après réussite à l’épreuve écrite qui se présente sous la forme d’un QCM et après obtention du certificat de réussite par le bateau-école. Ce dernier est, non pas une épreuve, mais un contrôle continu durant la formation à la pratique.
  • l’extension « grandes eaux intérieures » qui est un module spécifique pour la navigation en péniche dont la longueur excède 20 mètres.

Le bateau fluvial doit être inscrit et/ou immatriculé auprès des services compétents (bureau des permis plaisance du service instructeur) en vue de la délivrance d’un titre de navigation. En fonction de la péniche, il peut s’agir d’une carte de circulation dont la validité est permanente ou d’un certificat communautaire qui est valable 10 ans.acheter une péniche

Quels coûts prévoir ?

Vivre en péniche, c’est un confort de vie inégalé. Mais cela a également un coût, à commencer par celui de la péniche en elle-même. En fonction de l’aménagement qui a déjà été réalisé ou non, du modèle, mais également de la région dans laquelle vous cherchez à l’acquérir, Paris en tête, les prix peuvent être multipliés par 10.

Autre coût à prévoir, celui de l’amarrage de votre habitation flottante en vous acquittant des redevances de la convention d’occupation temporaire. En effet, dès lors qu’une embarcation est vendue, la convention est rompue. Selon l’emplacement, et surtout l’attrait touristique, les prix peuvent osciller entre 800 euros et 6000 euros par an, parfois davantage dans certaines villes telles que Paris.

Pour obtenir le permis de navigation, là encore, il vous faudra vous acquitter de taxes. A chaque nouvelle décade, vous avez obligation de faire réaliser par un expert fluvial un plan de sondage dont la facture est comprise entre 700 euros et 2000 euros. Cette visite à sec permet de contrôler que votre bateau répond à certains critères, en particulier en ce qui concerne son fond plat qui doit être d’au moins 3,9 millimètres.

Quant aux autres taxes, elles sont de trois ordres : foncière, d’habitation et fluviale. Bonne nouvelle toutefois, puisque vous n’aurez pas à vous acquitter de la première d’entre elles, la taxe foncière, dès lors que votre péniche est capable de naviguer.

Enfin, pour vous mettre à la barre, il vous faudra débourser entre 1300 euros et 1500 euros pour obtenir le permis « plaisance eaux intérieures » et l’indispensable extension « grandes eaux intérieures ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :