Voyage autour du monde sur un bateau avec une poule

guirec soudee et monique

Si vous ne vivez pas sur une île déserte et qu’il vous arrive de regarder la télé, vous avez certainement entendu parler de Guirec Soudée, ce jeune breton d’à peine 23 ans qui a décidé de partir en aventure sur son bateau à voile accompagné de sa poule « Monique » qu’il a adopté quelques temps avant le départ. Pourquoi avoir choisir une poule ? La raison est toute simple, conscient qu’il n’avait pas suffisamment d’argent pour son voyage en solitaire, notre jeune breton a eu une idée ingénieuse en adoptant cette poule qui lui garantirait des protéines grâces aux œufs qu’elle produirait. En 28 jours, Monique est parvenue à produire 25 œufs.

Pourquoi réaliser un tel voyage ?

Ayant toujours voulu vivre une vie d’aventure, Guirec se rend en Australie avec seulement 200 euros en poche. Sans comprendre un seul mot de l’anglais, notre jeune breton a dormi dans la rue avant de trouver des petits jobs pour survivre. Plus tard, il s’offre un vélo avec lequel il parvient à parcourir plus de 1 700 km. Par la suite, il est embauché dans un bateau de pêche sur lequel il travaillait jusqu’à 20 heures par jour. C’est alors que naît en lui, le désir de s’acheter son propre voilier symbolisant à ses yeux la liberté. Après son séjour australien, Guirec retourne en Bretagne où il s’offre son propre bateau avec beaucoup de fierté. Le jeune breton s’attèle aux réparations de son bateau qui lui coûte en temps et en argent. Mais n’allez pas croire qu’il s’est lancé dans une telle aventure sans prendre conseil auprès des personnes compétentes en la matière. En effet, Guirec a pris conseils auprès des grandes aventuriers que sont : Roland Jourdain, Philippe Poupon, Paul Cayard, Loïc Peyron, Nicolas Vanier, Yann Arthus-Bertrand, Geraldine Danon et Eric Dumont.

Guirec a besoin d’une aide financière

Pour réaliser son rêve de faire le tour de la planète sur son bateau à voile, Guirec a besoin du soutien de ceux et celles qui partagent comme lui le goût pour l’aventure. De nombreux équipements comme GPS, voiles neuves, combinaison de survie et bien plus encore sont nécessaires pour permettre à notre breton de poursuivre l’aventure. Il chiffre l’ensemble de ces dépenses à 42 915 euros. Pour partager son expérience, Guirec compte publier un livre et produire un film qui sortiront par la suite.

guirec soudee et monique

Guirec et Monique

Pour suivre son aventure et son parcours : https://www.guirecsoudee.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :