Vivre sur une péniche en France

Vivre sur l'eau en péniche

Habiter sur une péniche n’est plus un mode de vie si marginal. Accostées le long des quais, ces espaces à vivre ont déjà conquis plusieurs milliers de personnes. Il faut dire que la vie sur l’eau a beaucoup d’avantages : le calme, l’effet reposant et thérapeutique des clapotis de l’eau et le charme d’un cadre atypique.

La première difficulté que rencontrent les personnes qui souhaitent changer de mode de vie est la recherche d’un espace vacant. Les voies navigables de France ou, depuis 2006, les mairies sont responsables de la distribution des places de stationnement fluviales et il faut bien avouer que les Autorisation ou Convention d’Occupation Temporaire (AOT ou COT) sont rarissimes. Cette autorisation est renouvelée tous les 3 et 5 ans.

Des avantages mais à quel prix ?

L’avantage principal de la péniche réside dans sa cale à fond plat où l’espace à vivre peut être de plusieurs centaines de mètres carrés. Idéal pour les créatifs en décoration et les amateurs de grands espaces. Mais cette vie au gré des flots peut s’avérer très coûteuse. La seule coque peut vous coûter entre 50 000 et 100 000 €, mais ce n’est pas fini car il faut encore l’aménager. Si vous partez sur une cale complètement vide, il faudra évidemment imaginer et réaliser les travaux de chauffage électricité et des sanitaires. Le montant de ces travaux peut rapidement s’envoler et atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros. Si vous choisissez une péniche déjà aménagée, il vous en coûtera de 80 000 euros jusqu’à 1,5 millions d’euros.

S’ajoute encore à toutes ces dépenses les différentes taxes, l’assurance plus chère que pour de l’immobilier traditionnel, et les frais d’amarrage. Le prix des emplacements peut varier de 100 à 600 euros. Le dernier pôle de dépenses sera réservé à l’entretien de la coque. La mise en cale sèche dans un chantier naval est indispensable ainsi que le contrôle par un expert agréé. La note peut avoisiner ou de passer les 50 000 euros, si on prend par exemple la péniche Freycinet, le modèle standard en France.

La solution : moins grand et sur plan d’eau privé

Il existe des solutions plus économiques pour s’installer sur l’eau qui nous vienne de pays de la Baltique ou de notre voisin allemand. En effet, au Danemark en Norvège ou en Allemagne, il existe des quartiers entiers de maisons flottantes. En France, la législation ne permet pas une occupation fluviale aussi permissive. Seuls les possesseurs d’un plan d’eau privée peuvent aujourd’hui imaginer construire leur propre habitat flottant.

Ces nouveaux modes d’hébergement se retrouvent alors dans les complexes touristiques comme les campings ou les bases de loisirs, qui, pour attirer une nouvelle clientèle, ont investi dans les hébergements plus insolites et plus écologiques. Les communes et les collectivités sont aussi très intéressées par ce type de projet innovant et durable.

Les surfaces sont évidemment plus restreintes que sur une péniche mais le coût d’acquisition est bien inférieur : comptez autour des 2000 euros en moyenne par mètre carré, soit environ 120 000 euros pour une maison de 60 m².

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :